Baraka City : la polémique autour de Vallaud-Belkacem s'invite à l'Assemblée

le
4

Najat Vallaud-Belkacem, critiquée pour avoir réagi a minima dimanche à des déclarations d'un dirigeant d'ONG musulmane sur les rapports homme-femme et le groupe Etat islamique, a expliqué ne pas vouloir «débattre contre les ennemis de la République», mardi, à l'Assemblée nationale. La ministre de l'Education a été très critiquée, d'abord sur les réseaux sociaux puis par la droite, pour ne pas avoir réagi plus vivement, sur le plateau de l'émission de Canal+ «Le supplément», aux propos du fondateur de Baraka City, Idriss Sihamedi, qui ne «serre pas la main aux femmes» et s'est montré louvoyant sur la question de savoir s'il condamnait l'EI.

La polémique s'est invitée mardi après-midi à l'Assemblée nationale, où le député de la Loire Yves Nicolin (Les Républicains) a reproché à la ministre «de ne pas être à la hauteur» et son attitude «passive». «Ma règle est simple : on ne débat pas contre les ennemis de la République, on les combat, et mon combat est total. Il exclut tout dialogue artificiel et toute mise en scène», lui a répondu Mme Vallaud-Belkacem, en évoquant «une polémique dérisoire».

Pour Jacob, «la France est humiliée»

«C'est vrai, (le dirigeant de l'ONG) a tenu sur le plateau des propos qui ont abasourdi tout le monde. Je les ai condamnés, bien évidemment, et j'ai refusé de servir la soupe à ce monsieur en lui offrant une tribune supplémentaire», a ajouté la ministre. Le chef de file des députés Les Républicains, Christian Jacob, a pour sa part reproché à la ministre de l'Education nationale de «se laisser humilier». En marge de ses vœux à la presse Jacob a affirmé que «c'est la France qui est humiliée» par l'attitude de la ministre.

Najat Vallaud-Belkacem s'était déjà expliquée mardi dans Le Parisien, en dénonçant «un petit jeu nauséabond consistant à inviter des gens infréquentables pour faire du buzz». Et de rappeler : «Mon premier mouvement, quand ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius il y a 10 mois

    Elle a compris qu'elle devait s'écraser face au mâle musulman. Ceci prouve une bonne éducation musulmane.

  • charleco il y a 10 mois

    Quand on est invité à débattre, on débat ou on ne vient pas.

  • M3830256 il y a 10 mois

    il faut dissoudre cette ONG en France...et a minima lui couper les subsides si elle en reçoit d'une quelconque administration française

  • bsdm il y a 10 mois

    Dans la charia une femme est la moitié d'un homme et najat n'ose rien dire