Barack Obama veut la paix avec la Corée du Nord

le
0
Alors qu'une conférence internationale sur la sécurité atomique s'est ouverte à Séoul, le président américain a affirmé que son pays n'avait pas d'intention hostile envers Pyongyang, tout en rejetant les «provocations».

Barack Obama monte au front. Engoncé dans son blouson de «commander in chief», le président américain a scruté longuement les lignes nord-coréennes à la jumelle, sur la DMZ, la frontière la plus militarisée au monde, qui court le long du 38e parallèle. «Vous êtes postés à la frontière de la liberté», a-t-il lancé dimanche aux GI, lors de sa première visite sur ce vestige de la guerre froide décrit par Bill Clinton comme «l'endroit le plus effrayant sur terre». Cette promenade le long des barbelés qui déchirent la péninsule depuis 1953 vise à réaffirmer le soutien sans faille des États-Unis à son allié sud-coréen à l'heure où Pyongyang engage un nouveau bras de fer avec la communauté internationale.

Lundi, lors d'un discours devant des étudiants de Séoul, le président américain, s'adressant «directement aux dirigeants de Pyongyang», leur a lancé: «Les États-Unis n'ont pas d'intention hostile envers votre pays. Nous voulons la paix.» «Aujour

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant