Barack Obama traverse une mauvaise passe

le
0
Une gaffe du président et quelques signaux négatifs font monter l'inquiétude à la Maison-Blanche.

Au XXIe siècle, les «gaffes» ne sont pas conseillées en campagne électorale. Surtout aux États-Unis, où le «cycle» d'information continue magnifie, dissèque et raille le plus petit dérapage, transformant le moindre «flocon» politique en avalanche médiatique. Ainsi le président Obama se retrouve-t-il depuis cinq jours sous le feu roulant des critiques de ses adversaires républicains et des médias, pour avoir lâché lors d'une conférence de presse vendredi que «le secteur privé se porte bien». «Bien?», a aussitôt attaqué une vidéo de l'équipe de son rival Mitt Romney, lancée sur les ondes dimanche. Elle montre des Américains ayant perdu leur emploi et insiste sur la persistance d'un chômage à 8,2 %.

«Non, monsieur le président, le secteur privé ne se porte pas bien», conclut le clip républicain. Lundi, une autre vidéo cinglante était mise en ligne. «Y a-t-il jamais eu président plus déconnecté de la classe moyenne?» clame-t-elle.

Sur la défens...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant