Barack Obama saisit l'OMC contre la Chine sur l'automobile

le
2
WASHINGTON ET PÉKIN S'AFFRONTENT DEVANT L'OMC SUR L'AUTOMOBILE
WASHINGTON ET PÉKIN S'AFFRONTENT DEVANT L'OMC SUR L'AUTOMOBILE

WASHINGTON (Reuters) - Les Etats-Unis, par la voix du président Barack Obama et du délégué au Commerce Ron Kirk, ont annoncé lundi l'ouverture d'une nouvelle procédure contre les subventions chinoises à l'exportation dans le secteur de l'automobile et des pièces détachées.

La Chine de son côté a porté plainte auprès de l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) contre une nouvelle loi américaine sur les "droits compensatoires", destinée à combattre les subventions ayant un caractère de stimulant des exportations.

"Ces subventions font directement du tort aux hommes et aux femmes qui travaillent sur les chaînes d'assemblage de l'Ohio, du Michigan et de tout le Midwest. Ce n'est pas juste", a déclaré Barack Obama au sujet des subventions chinoises qu'il juge "illégales", suivant des extraits du discours qu'il doit prononcer à l'occasion d'un déplacement dans l'Ohio. "Nous ne laisserons pas passer cela."

"Les subventions à l'exportation sont interdites au regard des textes de l'OMC parce qu'elles sont injustes et faussent gravement les échanges internationaux", a déclaré de son côté le délégué américain au Commerce Ron Kirk dans un communiqué.

"La Chine a expressément accepté de supprimer toutes les subventions à l'exportation lorsqu'elle a intégré l'OMC en 2001", ajoute-t-il.

Le département américain du Commerce, qui évalue à un milliard de dollars au moins les subventions dont les constructeurs automobiles et équipementiers chinois ont bénéficié de 2009 à 2011, demande également à l'OMC de créer une commission concernant une plainte qu'il a déposée en juin contre les droits imposés par la Chine sur les exportations automobiles américaines.

DROITS RÉTROACTIFS

La Maison blanche avait auparavant fait savoir que Barack Obama, candidat à sa réélection le 6 novembre, annoncerait le lancement de la procédure contre la Chine lors de son déplacement dans l'Ohio, qui dépend très largement de l'industrie automobile et constitue l'un des Etats clés de la présidentielle.

"Ce qui est en jeu fondamentalement, c'est le principe de respect par la Chine des règles du commerce international", avait expliqué un responsable de la présidence. "L'administration Obama prendra des mesures pour garantir que les entreprises et les travailleurs américains travaillent sur un pied d'égalité."

Dans l'Ohio, la production de pièces détachées pour l'automobile emploie 54.200 personnes selon ce responsable. Si l'on y ajoute les industries liées comme la sidérurgie, l'aluminium, le plastique ou l'électronique, le secteur automobile représente 12,4% de l'emploi total de l'Etat.

Mitt Romney, le candidat républicain à la présidentielle du 6 novembre, accuse Barack Obama de se montrer trop prudent avec Pékin que lui dit vouloir contraindre davantage à respecter les normes internationales sur le commerce, les brevets et la protection des marques.

"C'est trop peu et trop tard pour les entreprises et les familles des classes moyennes américaines", a-t-il réagi lundi à l'annonce de la procédure américaine.

La plainte chinoise porte elle sur une trentaine de produits visés par les droits compensatoires américains, a dit un diplomate commercial au fait du dossier. Il explique que le recours de Pékin concerne une loi adoptée en mars aux USA et qui leur permet d'appliquer ces droits sur les exportations chinoises de manière rétroactive.

Un bref communiqué de l'OMC révèle que sont concernés les secteurs et segments de la sidérurgie, des pneumatiques, des aimants, de la chimie, de l'électroménager, des revêtements de sol et des éoliennes. La Chine soumettra une plainte plus détaillée dans les jours qui viennent.

Mark Felsenthal et Doug Palmer, avec Tom Miles et Michael Martina; Jean-Stéphane Brosse et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sophiatr le lundi 17 sept 2012 à 17:44

    chaque veut sa part du gâteau plus grosse ! en 24h, 2 million de iPOP5 vendu, du made in China, LOL

  • loco93 le lundi 17 sept 2012 à 16:54

    On dirait des enfants