Barack Obama rencontre son futur alter ego chinois

le
1
Xi Jinping, le vice-président chinois, est censé reprendre le pouvoir en 2013.

En 2006, sept étudiants américains sur dix étaient capables de trouver la Chine sur une carte du monde, alors que quatre sur dix seulement identifiaient l'Irak et un sur dix l'Afghanistan, selon un récent dossier de la revue Foreign Policy. Ils étaient beaucoup moins nombreux à pouvoir situer l'État de New York que Pékin! Une indication de l'importance croissante de la Chine dans la psyché d'une nation américaine toujours focalisée sur elle-même, malgré ses engagements internationaux.

Six ans plus tard, l'empire du Milieu est devenu l'obsession d'une Amérique qui voit dans l'émergence mondiale de cette puissance asiatique «le» défi stratégique des prochaines décennies. Insistant sur l'importance de se positionner sur «le nouveau centre de gravité du monde», l'Administration Obama a d'ailleurs annoncé un «basculement stratégique» vers l'Asie, qui s'accompagne d'un désengagement de l'Europe et du Moyen-Orient. «Il y a une continuité entre l'ex-Administration

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le mercredi 22 fév 2012 à 10:03

    JPi - Depuis que Mr Sarkozi est en campagne plus d'actualité Figaro sur boursorama. Trop critiques les internautes ?