Barack Obama rattrapé par «les tourments du monde»

le
0
La bombe nord-coréenne et le retrait de 34.000 soldats d'Afghanistan s'invitent dans son discours, mardi soir, sur l'état de l'Union.

De notre correspondante à Washington

En réalisant un nouvel essai nucléaire à quelques heures du discours sur l'état de l'Union que devait prononcer mardi soir, à 21 heures locales (3 heures du matin en France), le président américain, les Nord-Coréens ont révélé à quel point l'ordre des priorités du second mandat de Barack Obama pourrait être bouleversé par les crises internationales.

Le chef de l'État ne devait initialement consacrer qu'une part restreinte de ce discours annuel - qui consiste rituellement à décliner la liste des dossiers prioritaires devant les deux chambres du Congrès - aux questions de politique étrangère. Son temps fort sur ce terrain devait être l'annonce d'une réduction de moitié du contingent américain en Afghanistan d'ici à la fin 2013 (de 68.000 à 34.000 hommes), dans la perspectiv...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant