Barack Obama lance sa campagne en s'en prenant à Mitt Romney

le
0
Barack Obama lance sa campagne en s'en prenant à Mitt Romney
Barack Obama lance sa campagne en s'en prenant à Mitt Romney

par Jeff Mason

COLOMBUS, Ohio (Reuters) - Barack Obama a accusé samedi Mitt Romney d'avoir tiré les "mauvaises leçons" de ses expériences dans le monde des affaires, lors de ses premiers meetings de campagne en vue de l'élection présidentielle du 6 novembre aux Etats-Unis.

S'adressant à ses partisans dans l'Ohio et en Virginie, deux des Etats jugés décisifs dans la course à la Maison blanche, le président démocrate a tenté de recréer l'élan qui lui avait permis de s'imposer en 2008.

Vêtu d'une simple chemise sans veste ni cravate, Barack Obama a accusé son rival républicain, ancien dirigeant de fonds d'investissement et ancien gouverneur du Massachusetts, de prôner des politiques économiques néfastes pour les classes moyennes.

"Il a dirigé une grande entreprise financière et il a dirigé un Etat, mais je pense qu'il a tiré les mauvaises leçons de ces expériences. Il pense sincèrement que si les patrons et les riches investisseurs comme lui gagnent de l'argent, nous autres nous enrichirons aussi de manière automatique", a lancé Barack Obama à la foule rassemblée à Colombus, dans l'Ohio.

Mitt Romney insiste régulièrement sur son passé dans le monde des affaires pour se présenter comme un dirigeant capable de relancer l'économie et de créer des emplois.

Durant ses meetings, Barack Obama a dit ne pas se satisfaire de l'état économique des Etats-Unis. Il a toutefois affirmé que Mitt Romney ne ferait que détériorer la situation en réduisant les impôts des plus riches.

"Le gouverneur Romney ne semble pas comprendre. Il ne semble pas comprendre que la maximisation des profits par tous les moyens possibles, qu'il s'agisse de vous licencier, de délocaliser, d'échapper à l'impôt ou de critiquer les syndicats, n'est pas nécessairement une bonne chose pour l'Américain moyen ou pour l'économie américaine", a-t-il déclaré.

"FORWARD"

"Pour quelle autre raison voudrait-il consacrer des milliards (de dollars) à des baisses d'impôts pour les Américains les plus riches? Pour quelle autre raison proposerait-il de réduire ses propres impôts tout en augmentant ceux de 18 millions de familles de travailleurs?"

Accompagné de sa femme Michelle, populaire dans l'opinion, Barack Obama a développé le thème général de sa campagne: les choix politiques de Mitt Romney ramèneront les Etats-Unis à la situation d'avant-crise, qui les a plongés dans la récession.

"Nous en étions là, nous nous en souvenons et nous n'allons pas y revenir. Avec nous, ce pays va de l'avant", a-t-il lancé.

"Forward" (Aller de l'avant) est le dernier slogan en date de la campagne du président démocrate. De nombreuses personnes brandissaient des pancartes avec ce mot lors des meetings dans l'Ohio et en Virginie.

Les républicains entendent pour leur part insister sur le bilan de Barack Obama, qui promettait "l'espoir et le changement" en 2008.

La voix légèrement éraillée, le président démocrate a répliqué à Richmond, en Virginie, que l'espoir demeurait l'un de ses thèmes de campagne.

D'après les sondages, Barack Obama devance Mitt Romney en Virginie comme dans l'Ohio, deux Etats qui lui ont donné leurs délégués lors du scrutin de 2008.

Bertrand Boucey pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant