Barack Obama face à l'urgence budgétaire

le
0
Le président américain doit impérativement trouver un compromis avec le Congrès avant le 1er janvier.

Tout juste réélu, Barack Obama doit, d'ici à la fin de l'année, négocier un compromis avec les leaders républicains du Congrès. À défaut, en vertu d'une loi votée en 2011, 200 milliards de dollars de réductions automatiques de dépenses publiques et 400 milliards de dollars d'augmentations automatiques d'impôts vont intervenir.

De l'avis général, ce scénario cata­strophe, délibérément conçu pour forcer les deux partis à négocier un compromis en vue de réduire durablement le déficit budgétaire des États-Unis, plongerait l'économie américaine en récession l'an prochain. Cette perspective déprime depuis un an l'investissement des entreprises, décourage l'embauche et hante Wall Street. Du reste, à l'ouverture des cotations mercredi sur les marchés américains, les indices boursiers plongeaient.

Les agences de notation ont toutes placé la dette fédérale ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant