Barack Obama critique les frappes de la Russie en Syrie

le
2

WASHINGTON, 2 octobre (Reuters) - Barack Obama a critiqué vendredi la politique russe de frappes aériennes en Syrie en soutien au président syrien Bachar al Assad. "La tentative de la Russie et de l'Iran de soutenir Assad et de tenter de pacifier la population ne va faire que les enfoncer dans un bourbier et cela ne marchera pas", a déclaré le président américain lors d'une conférence de presse à la Maison blanche. Il a également accusé la Russie de ne pas faire la distinction entre l'Etat islamique et les groupes d'insurgés plus modérés. "De leur point de vue, ce sont tous des terroristes", a déclaré le président américain. "Et cela, c'est une recette pour la catastrophe." La Russie a effectué vendredi en Syrie une troisième journée de frappes aériennes en visant essentiellement des zones tenues par des mouvements rebelles autres que l'Etat islamique (EI) qu'elle dit viser, s'attirant une réponse de plus en plus irritée de la part de l'Occident. La guerre civile en Syrie ne doit pas tourner à une "guerre par procuration" entre les Etats-Unis et la Russie dont les frappes aériennes visent des opposants différents au régime du président syrien. "Nous n'allons pas faire de la Syrie une guerre par procuration entre les Etats-Unis et la Russie", a déclaré le chef de la Maison blanche. "Ce n'est pas une sorte de compétition d'échecs entre superpuissances". GRAPHIQUE La Bataille de Syriehttp://link.reuters.com/ruz74w (Andy Sullivan; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • le-sage1 le samedi 3 oct 2015 à 11:05

    Bof ce sont tous des extrémistes sanguinaires. Ils ont tous le sang d'innocents dans les mains. Gandhi a obtenu la prise de contrôle de sa nation par un blocage pacifique. Le recours à des destructions des biens et des personnes pour satisfaire son envie de pouvoir légitime ou non est sans fondements morales au 21ème siècle.

  • guerber3 le samedi 3 oct 2015 à 09:10

    La chasse gardée des Ricains, c' est toute la planète, ils vont peut-être comprendre que c' est fini...!