Barack Obama crée la plus grande réserve naturelle marine du monde

le
0
Papahanaumokuakea
Papahanaumokuakea

Situé au nord-ouest de l’archipel hawaïen, le sanctuaire abrite quelque 7 000 espèces marines dont un quart est endémique.

Il y a dix ans, le président américain George W. Bush avait essayé de corriger son maigre bilan de défenseur de l’environnement en créant une immense zone protégée dans l’océan Pacifique : la réserve de Papahanaumokuakea. Avant sa visite à Hawaï, mercredi 31 août, son successeur à la Maison Blanche, Barack Obama a quadruplé la taille du sanctuaire, ce qui en fait la plus grande réserve naturelle marine du monde.

Située au nord-ouest de l’archipel hawaiien, la réserve compte un groupe d’atolls de faible altitude, inscrits en 2010 au patrimoine mondial de l’Unesco. Elle abrite quelque 7 000 espèces marines – baleines bleues, albatros à queue courte, tortues – dont un quart est endémique. Certaines, comme les phoques moines, sont considérées comme menacées.

Sur les 1 225 espèces et plantes classées en danger par le service américain des pêcheries et de la faune (US Fish and wildlife service), 481 se trouvent à Hawaï. Une illustration, selon les écologistes, des défis que présente l’accélération du développement dans cet archipel longtemps isolé.

Trois fois la France Désignée en 2006 par M. Bush comme « monument national », la réserve couvrait 363 000 kilomètres carrés. En vertu de la décision de son successeur, elle s’étendra désormais sur 1,51 million de kilomètres carrés, soit plus de deux fois la superficie du Texas (et trois fois celle de la France).

Fin juin, un groupe de 1 500 scientifiques avait appelé M. Obama à prendre cette mesure pour protéger la biodiversité, et ...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant