Barack Obama condamne le "lâche attentat" à Paris

le
4

WASHINGTON, 7 janvier (Reuters) - Le président américain Barack Obama a condamné mercredi le "lâche et infâme" attentat qui a visé dans la matinée la rédaction de l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo à Paris et a fait douze morts. Il a proposé au gouvernement français l'aide des Etats-Unis. "Nous serons au côté du peuple français en ce moment tellement difficile", a-t-il dit aux journalistes dans le bureau ovale de la Maison blanche, accompagné du vice-président Joe Biden et du secrétaire d'Etat John Kerry. Le président américain a dit qu'il allait probablement s'entretenir prochainement au téléphone avec son homologue français François Hollande. "Le fait que c'était une attaque contre des journalistes, une attaque contre notre presse libre, souligne à quel point ces terroristes craignent la liberté d'expression et la liberté de la presse", a-t-il ajouté. La coopération entre les Etats-Unis et la France dans la lutte contre le terrorisme est excellente, a-t-il poursuivi, et Washington "fournira (aux Français) toute l'assistance possible" afin d'amener devant la justice les auteurs de cet attentat. (Steve Holland, Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 2445joye le mercredi 7 jan 2015 à 20:27

    Les journaleux, comme vous dites, sont Français. Ils appartiennent donc à la nation qui tue un peu partout dans l'espace musulman. Nous le faisons avec des armes sophistiquées. Les musulmans répliquent avec des armes de pauvres, des voitures béliers, des fusils-mitrailleurs. Ca ne demande pas moins de courage, loin de là. Et ni l'action des uns, ni celle des autres ne fait advancer le schmilblick.

  • sethsix le mercredi 7 jan 2015 à 20:13

    A ce que je sache ce n'est pas les journaleux qui larguent les bombes !

  • M4661438 le mercredi 7 jan 2015 à 19:31

    entièrement d'accord avec vous ! n'oublions pas les bombes atomiques au Japon n'est ce pas !!

  • 2445joye le mercredi 7 jan 2015 à 19:05

    En quoi un attentat est-il plus "lâche" qu'une bombe larguée d'un Rafale ou d'un F 18, qui déchiquète les personnes qui les prennent sur la tronche ? Qui sème le vent récolte la tempête. Et, à partir de ce constat, on fait quoi?