Barack Obama agacé par les débuts laborieux de sa réforme santé

le
0
500.000 AMÉRICAINS SE SONT INSCRITS À L'OBAMACARE
500.000 AMÉRICAINS SE SONT INSCRITS À L'OBAMACARE

WASHINGTON (Reuters) - Barack Obama est agacé par les problèmes techniques qui ont perturbé la mise en oeuvre de sa réforme de santé mais le véritable test viendra en janvier, lorsque les Américains ayant souscrit une couverture maladie via internet commenceront à pouvoir en bénéficier, a déclaré dimanche le secrétaire au Trésor, Jack Lew.

Le site internet mis en place par le gouvernement fédéral pour gérer les adhésions aux mutuelles universelles, Healthcare.gov, a subi une série de problèmes techniques lors de sa mise en route le 1er octobre, parmi lesquels des messages d'erreurs, des difficultés d'affichages et des temps de chargement très longs. L'administration Obama explique cette situation en partie par un nombre inattendu de visiteurs, 14,6 millions, lors des premiers jours.

"Je crois que personne n'est plus agacé que le président face aux difficultés rencontrées par ce site internet", a dit Jack Lew lors de l'émission "Meet the Press" sur NBC.

Le ministère de la Santé "a un plan pour régler (ces problèmes) et il doit les régler. Cela doit être fait convenablement", a-t-il ajouté.

Près d'un demi-million d'Américains se sont inscrits pour le moment à ce nouveau système d'assurance-santé, dit Obamacare, a annoncé samedi un responsable de l'administration. Il s'agit d'un chiffre relativement modeste pour cette réforme emblématique de la présidence de Barack Obama et vivement contestée par les républicains.

Selon les prévisions du Bureau du budget du Congrès, sept millions d'Américains pourraient s'inscrire à l'Obamacare afin de souscrire une assurance subventionnée qui entrera en vigueur le 1er janvier pour ceux s'étant affiliés avant le 15 décembre. Les républicains ont vainement tenté de retarder l'entrée en vigueur de la réforme pendant les récentes disputes sur le budget et la dette.

"Je crois que si nous mettons les choses en ordre, tout le monde regrettera que les premières semaines aient été un peu agitées sur le site internet. Mais le test est le suivant: les gens obtiennent-ils une couverture santé et obtiennent-ils les soins dont ils ont besoin? Et nous sommes confiants dans le fait que nous serons en mesure d'y parvenir", a dit Jack Lew.

Au total, quelque 50 millions d'Américains ne bénéficient à l'heure actuelle d'aucune couverture santé.

Susan Cornwell et Jeff Mason; Tangi Salaün, Julien Dury et Bertrand Boucey pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant