Baptiser les maladies peut être un casse-tête

le
0
Certaines pathologies portent un nom controversé, comme celui d'un médecin nazi, ou font référence à tort à une région limitée.

En l'absence d'une autorité centrale, des maladies, des syndromes et des pathogènes peuvent se retrouver affublés de noms multiples ou contestables, et les habitudes sont difficiles à modifier.

Donner à une maladie ou à un pathogène le nom d'un lieu géographique a suscité plusieurs vigoureuses controverses. La pandémie de grippe en 2009 provoquée par le virus H1N1 avait été initialement appelée la «grippe porcine mexicaine», vu que les premiers cas étaient apparus au Mexique, avant d'être rebaptisée grippe A.Quant au virus du Sida, il était surnommé à ses débuts maladie des 4H (pour Haïtien, Homosexuel, Hémophile et Héroïnomane).

Riyad «pas contente»

Plus récemment, le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient -ou MERS-CoV- qui a infecté 130 personnes depuis 2012, dont 58 sont décédées, a fait la une da...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant