Banquise arctique : une peau de chagrin

le
0
Banquise arctique : une peau de chagrin
Banquise arctique : une peau de chagrin

La banquise arctique ne fait pas que diminuer en superficie: son volume se réduit lui aussi comme peau de chagrin. En utilisant les données transmises par le satellite européen Cryosat, une équipe de chercheurs vient de montrer, dans la revue Geophysical Research Letters, que le volume de glace de mer stockée près du pôle Nord a chuté de 36 % en automne et de 9 % en hiver, entre 2003 et 2012.

Si d'autres satellites, comme l'américain ICESat, ont "déjà montré une baisse de la couverture de glace sur l'océan arctique liée au réchauffement du climat, Cryosat permet aux scientifiques d'estimer son volume, un indicateur beaucoup plus précis des changements qui interviennent dans cette région" explique Tommaso Parrinello, responsable de la mission Cryosat à l'Agence spatiale européenne (ESA).

Lancée le 8 avril 2010 depuis la base de Baïkonour (Kazakhstan), cette petite sonde de 669 kilogrammes est capable de mesurer, grâce à son altimètre radar Siral conçu et fabriqué par Thales Alenia Space, l'épaisseur de la banquise avec une précision inégalée comprise entre 1 et 3 centimètres. Or, cette "troisième dimension", manquait cruellement aux scientifiques pour évaluer de la manière la plus juste possible les variations saisonnières et interannuelles de la quantité de glace présente près des pôles.

Les deux premières campagnes de mesures réalisées pendant les hivers 2010/2011 et 2011/2012 ont permis aux chercheurs de l'University College de

(...) Lire la suite de l'article
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant