Banques-Villeroy veut revoir les propositions de Bâle

le
0
 (Actualisé avec précisions au prononcé du discours) 
    PARIS, 6 juillet (Reuters) - Les propositions soumises par 
le comité de Bâle doivent être revues pour éviter que les 
nouvelles normes retenues ne se traduisent par une hausse 
significative des fonds propres exigés pour les banques, a 
déclaré mercredi François Villeroy de Galhau, gouverneur de la 
Banque de France. 
    Le dirigeant de la banque centrale française, également 
membre du conseil des gouverneurs de la Banque de France, 
s'exprimait à l'occasion d'un forum organisé par Paris 
Europlace, l'organe de promotion de la place financière de 
Paris.    
    Evoquant la nécessité, soulignée par le G20 et le Groupe des 
gouverneurs des banques centrales et responsables de la 
supervision (GHOS) du comité de Bâle, de ne pas augmenter 
significativement les exigences de fonds propres pour les 
banques, François Villeroy de Galhau a déclaré qu'"en l'état, 
les propositions techniques soumises à consultation par le 
comité de Bâle ne respectent pas cet engagement et elles doivent 
donc être revues."    
    A l'occasion de son intervention, François Villeroy de 
Galhau a réaffirmé sa position sur les conditions de sortie du 
Royaume-Uni de l'Union européenne, plaidant pour un processus 
rapide, ordonné et cohérent.  
    Pour maintenir leur accès au marché intérieur, les 
Britanniques devront se conformer aux règles européennes, a-t-il 
rappelé en excluant qu'ils puissent obtenir un traitement à la 
carte lors des négociations sur les modalités de leur départ du 
bloc communautaire.  
 
 (Myriam Rivet, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux