Banques : une dégradation sans conséquence immédiate

le
0
ANALYSE - L'agence de notation américaine Moody's a simulé les dégâts de la crise souveraine sur BNP Paribas, la Société générale et le Crédit agricole. Et les déclare aptes.

Le verdict de Moody's est donc tombé ce matin : l'agence a abaissé d'un cran les notes du Crédit agricole (Aa2) et de la Société générale (Aa3) et confirmé celle de BNP Paribas (Aa2). On est donc très loin de la sanction sévère que le marché semblait redouter lundi quand les valeurs bancaires françaises avaient été massacrées au lendemain d'un week-end de rumeurs...

Au fond, que dit Moody's ? D'abord que les banques françaises sont plus solides que beaucoup d'autres. Même abaissées dans le cas du Crédit agricole et de la Société générale, les notes des banques françaises restent très bien positionnées pour le secteur. Chez Standard & Poor's d'ailleurs, BNP Paribas est l'une des 4 banques européennes notées AA (une seule bénéficie encore du AAA, la néerlandaise Rabobank) sur une cinquantaine d'institutions de taille significative...

La solvabilité des banques françaises n'est pas menacée directement

Moody's dit aussi ce mercredi matin que les banques

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant