Banques-L'UE envisage des tests de résistance aux risques climatiques

le
2
 (Répétition titre, texte sans changement) 
    par Francesco Guarascio 
    BRUXELLES, 14 avril (Reuters) - Les banques de l'Union 
européenne pourraient être soumises à des test de résistance aux 
risques liés au changement climatique, notamment en raison des 
conséquences de celui-ci sur la valorisation des actifs de 
certains secteurs comme l'énergie, montre un document dont 
Reuters a pu prendre connaissance. 
     L'objectif de ces tests serait de réduire les risques 
systémiques à long terme liés à des variations climatiques 
extrêmes ou à la volatilité des prix de l'énergie. 
    Les ministres des Finances et les banquiers centraux de l'UE 
discuteront de l'opportunité de "tests de résistance carbone" 
dans le secteur financier lors de leur réunion mensuelle qui se 
tiendra à Amsterdam les 22 et 23 avril, montre un document de la 
présidence hollandaise de l'UE. Il s'agirait de la première fois 
que le sujet serait abordé à ce niveau. 
    "Le secteur financier est aussi exposé aux risques liés au 
changement climatique lui-même", comme des variations 
climatiques extrêmes ou des inondations, précise le document qui 
ajoute que "des tests de résistance peuvent être un outil 
important d'évaluation de ces risques." 
    La question est présentée dans le document comme un sujet de 
discussions et pas comme devant faire l'objet de décisions. Un 
représentant de l'UE a dit que plusieurs banquiers centraux 
étaient favorables à la divulgation des risques liés au 
changement climatique, dont ils considèrent qu'elle renforcerait 
la stabilité financière et éclairerait les décisions des 
investisseurs.    
     
 
 (Marc Joanny pour le service français, édité par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jpc50 il y a 9 mois

    Et les tests sur les risques bancaires liés aux conséquences de la masturbation des crocodiles sur les crues du Nil alors ? Il ne faudrait pas les oublier messieurs les technocrates.

  • mlaure13 il y a 9 mois

    Encore du brassage d'air...ils nous pompent le peu d'oxygène qui nous reste...Ce n'est plus un risque climatique, mais une catastrophe "climatismique" qui va rayer l'humanité de la planète...car quoique l'on fasse, il est déjà trop tard...les lignes rouges ont déjà été franchies...et la nature reprendra ses droits...Profitez bien de la vie, citoyens de la Terre, il ne nous reste que qqs petites décennies...:-(((