Banques : l'État rationne les activités de marché

le
0
Un projet de loi va exiger des banques qu'elles logent dans une filiale distincte les activités de marchés qui sont réputées ne pas être utiles à l'économie. Le trading à haute fréquence sera interdit.

Pierre Moscovici a pris rendez-vous avec l'histoire. Jeudi, le ministre des Finances a promis une réforme bancaire qui «imprime profondément le secteur, fasse référence en Europe et refonde notre paysage financier pour les 20 prochaines années, contre la spéculation et pour le financement de l'économie réelle».

Mesure phare de ce nouveau cadre financier, «la constitution, au sein des groupes bancaires, d'une filiale dédiée aux activités de marchés qui ne sont pas nécessaires au financement de l'économie». Derrière cette idée de filialisation se cache en filigrane une perspective d'éradication car cette nouvelle entité devra être tellement capitalisée que les activités qui y seront exilées risquent tout bonnement de ne plus être rentables. Et le gouverneme...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant