Banques italiennes : le maillon faible de la zone euro

le
0
La valorisation boursière de la banque Monte dei Paschi de Siena (BMPS), fondé en 1472, a fondu ces derniers mois.
La valorisation boursière de la banque Monte dei Paschi de Siena (BMPS), fondé en 1472, a fondu ces derniers mois.

Jeudi, le titre de la banque Monte dei Paschi de Siena (BMPS) a perdu 5,79 % de sa valeur et a clôturé à la Bourse de Milan à 0,265 euro. Une descente aux affaires pour les épargnants qui ont vu l'action perdre plus de 80 % de sa valeur en 6 mois. Alors que la capitalisation de la banque siennoise dépassait 15 milliards d'euros au temps de sa splendeur, elle pèse aujourd'hui? 770 millions. Un choc. BMPS est une institution en Italie. Plus ancienne banque du monde encore en exercice ? elle fut fondée en 1472 ?, elle est le troisième institut de crédit du pays avec 5 millions de clients. Sa riche fondation distribuait des financements philanthropiques, du Palio de Sienne à l'équipe de basket, et donnait 25 millions à la mairie pour les bonnes ?uvres.

L'achat catastrophique en 2007 de la banque Antonveneta Santander pour 13,2 milliards, 24 milliards d'euros de prêts accordés sans garanties suffisantes, des maquillages de comptes et le suicide suspect d'un cadre sont les ingrédients de cette faillite. Malgré l'annonce de la fermeture de 350 agences et le licenciement de 2 500 salariés d'ici à 2008, tout porte à croire que BMPS ne passera pas le « stress test » (test de résistance bancaire), dont les autorités européennes révéleront les résultats le 29 juillet. Le Wall Street Journal estime que la banque à deux chances sur trois de faire faillite.

La pointe de l'iceberg

BMPS n'est pourtant...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant