Banques : il manque 602 milliards dans le système

le
0
À quelques heures de l'ouverture du sommet européen sur la crise de l'euro, le comité de Bâle a publié ses propositions de réglementations sur les fonds propres et les exigences de liquidités.

Le comité de Bâle - cénacle de régulateurs chargé d'édicter les règles régissant le système bancaire international - a le sens du timing. À quelques heures de l'ouverture du sommet européen qui planchera sur la crise de l'euro, il a publié à midi ses propositions de réglementations concernant à la fois les fonds propres des établissements financiers et les exigences de liquidités qui leurs seront appliquées. Ainsi qu'une étude d'impact dont les conclusions animeront sans aucun doute les marchés. Si le paquet de règles «Bâle 3» avait été en vigueur à fin 2009, le système bancaire aurait manqué la cible de fonds propres de quelque 602 milliards d'euros. Les 94 plus grands établissements auraient eu besoin de 577 milliards d'euros de capitaux supplémentaires, soit, relève un analyste, l'équivalent de deux années et demi de bénéfices cumulés de ce même échantillon.

Bien sûr, comme le souligne le comité de Bâle, il ne s'agit que d'économie-fiction

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant