Banques-Il faut finaliser rapidement Bâle III-Villeroy

le
0
    PARIS, 2 mars (Reuters) - Il faut finaliser rapidement les 
normes de Bâle III pour mettre fin aux incertitudes des marchés 
sur la santé du secteur bancaire mais éviter aussi qu'elles ne 
se traduisent par une hausse significative des fonds propres 
exigés pour les banques européennes, a déclaré mercredi François 
Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque France. 
    Il a souligné lors d'une audition devant la commission des 
Finances de l'Assemblée nationale que les banques françaises 
étaient aujourd'hui "très solides, beaucoup plus qu'avant la 
crise" de 2007-2008. 
    Il a fait valoir que leur ratio de fonds propres "durs" 
(CET1) avait doublé entre 2008 et 2015, que leurs crédits à 
l'économie française étaient très dynamiques et que leurs 
résultats restaient "solides". 
    Mais face aux incertitudes des marchés sur la santé des 
banques, "la priorité est de finaliser rapidement, d'ici fin 
2016, les normes de Bâle III", a dit François Villeroy de 
Galhau, qui est également membre du conseil des gouverneurs de 
la Banque centrale européenne. 
    Et il faut le faire "sans provoquer un accroissement 
significatif de l'exigence globale de fonds propres pour les 
banques européennes", a-t-il indiqué. "Il s'agit bien de lancer 
Bâle III, pas de lancer un Bâle IV qui n'existe pas", a ajouté 
le gouverneur de la Banque de France. 
 
 (Yann Le Guernigou, édité par Marc Joanny) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant