Banques : feu vert de Bruxelles pour le plan italien sur les créances douteuses

le
0

(AOF) - La Commission européenne a donné son feu vert aux plans élaborés par l'Italie et la Hongrie visant à transférer certaines créances douteuses des banques hors de leur bilan. Bruxelles a estimé qu’ils ne comportaient pas d'aides d'État. Les craintes concernant le niveau des créances douteuses italiennes est l’une des raisons de la chute du secteur ces dernières semaines.

Le dispositif italien de garanties publiques est conçu de manière à aider les banques italiennes à titriser des prêts improductifs et à les transférer hors de leurs bilans. Un véhicule de titrisation privé doté d'une gestion propre achètera des prêts improductifs à la banque, les regroupera et vendra à des investisseurs des produits de titrisation générés à partir des actifs qu'il détient et présentant différents niveaux de risque, à savoir des produits "junior", qui sont les plus risqués, et - à titre optionnel - des produits "mezzanine", ainsi que des produits "senior", qui sont moins risqués et qui bénéficieront par ailleurs d'une garantie de l'État.

"L'objectif consiste à attirer un vaste éventail d'investisseurs, à encourager les banques à liquider au plus vite leurs prêts improductifs et à améliorer leur liquidité", a précisé Bruxelles.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant