Banques : des frais de tenue de compte excessifs, selon l'UFC

le
0
DR
DR

(lerevenu.com) - Les frais liés aux dix opérations figurant en tête de brochure (CB, virement, prélèvements, etc.) connaissent une hausse proche de l'inflation, mais les frais de tenue de compte, non compris dans cette liste et dont la définition reste des plus vagues, explosent. Sur les 105 établissements étudiés par l'association en ce mois de juin, 61 pratiquaient ces frais, pour un montant moyen de 22 euros. C'est 56% de plus qu'en 2010, à la veille de la mise en place du récapitulatif des dix tarifs, où ils n'étaient que 39, et pour 20,60 euros en moyenne.

La situation est identique sur les frais de tenue des comptes inactifs : en 2013, 80 des 105 banques étudiées pratiquaient ces frais, pour un montant moyen de 43 euros. Elles n'étaient que 63 en 2010, pour 42,50 euros.

Le montant de ces frais est sans aucune réalité économique, fait valoir l'UFC. En effet, le client qui n'utilise pas son compte doit payer, au titre de la gestion et de la tenue de ce compte, un tarif moyen deux fois plus élevé que le consommateur qui, lui, fait des opérations sur son compte (22 euros) : «Tout porte ainsi à croire que ces frais n'ont pour objectif que de «punir» le non-utilisateur du compte», estime l'association.

Au vu de ces éléments, l'UFC-Que Choisir appelle les sénateurs à mettre en place une véritable information préalable pour tous frais bancaires se présentant sur le compte.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant