Banque mondiale, BEI et BERD soutiennent la reprise en Europe

le
0

LONDRES (Reuters) - La Banque mondiale, la Banque européenne d'investissement (BEI) et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) ont annoncé jeudi un plan d'action commun de 30 milliards d'euros pour soutenir la reprise économique et la croissance des Etats du centre et de l'Est de l'Europe.

Les trois organisations avaient déjà mis sur pied un plan similaire en 2008/2009, de 24,5 milliards d'euros, pour faire face à la crise financière.

Ce plan "est une réponse directe aux effets persistants des problèmes de la zone euro sur les économies émergentes d'Europe", ont-elles fait savoir dans un communiqué commun.

La BERD s'engagera à hauteur de quatre milliards d'euros sur la période 2013/2014.

La BEI déboursera quant à elle 20 milliards d'euros et la Banque mondiale 6,5 milliards d'euros.

L'objectif de ce plan est de soutenir les initiatives privées et publiques dans les infrastructures, l'investissement dans les entreprises ou encore dans le secteur financier dans 17 pays européens: l'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, la Bulgarie, la République Tchèque, la Croatie, l'Estonie, la Macédoine, la Hongrie, le Kosovo, la Lettonie, la Lituanie, le Monténégro, la Pologne, la Roumanie, la Serbie, la Slovaquie et la Slovénie.

"Ces Etats ont fait d'importants ajustements budgétaires en réduisant leurs dépenses et en améliorant le bilan de leurs banques", ont ajouté les trois organisations.

"Mais ils sont toujours confrontés à d'importants obstacles, notamment l'impact persistant des problèmes de la zone euro".

La BERD anticipe une récession cette année en Croatie, en Hongrie, en Serbie et en Slovénie.

Carolyn Cohn, Catherine Monin pour le service français, édité par Nicolas Delame

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant