Banque : les agios limités à 80 euros par mois

le
7
Banque : les agios limités à 80 euros par mois
Banque : les agios limités à 80 euros par mois

Un décret va plafonner les agios bancaires (intérêts perçus par la banque en contrepartie des découverts) à 8 euros par opération et 80 euros par mois. C'est ce qu'a annoncé le ministre français de l'Economie Pierre Moscovici ce vendredi, au lendemain du vote de la loi de séparation et de régularisation des activités bancaires. Les plafonds de 4 euros par opération et de 20 euros par mois sont prévus pour «les clients les plus fragiles», soit pour les 150 000 Français qui ne disposent pas de chéquier mais bénéficient d'une gamme de paiement alternatifs (GPA).

Au départ, le gouvernement voulait limiter cette mesure aux ménages les plus démunis. Mais les parlementaires ont décidé d'aller plus loin pour prendre en compte les classes moyennes qui ont des fins de mois difficiles. Selon une récente enquête, deux Français sur trois seraient à découvert au moins une fois par an et 28% chaque mois, selon un sondage du comparateur de tarifs Panorabanques.com.

Des avancées non négligeables pour les ménages

Alors que le lobby des banques a fait pression lors du débat parlementaire pour limiter cette mesure, écrivant au gouvernement pour souligner «que cette disposition coûterait des sommes considérables pour les principales banque», les avancées pour les ménages ne sont pas négligeables. Jusqu'à présent les frais de «commission d'intervention» étaient plafonnés entre 163 euros par mois à 458 euros pour l'établissement le plus cher.

«Pour certains particuliers, les frais de commission d'intervention représentent de 5% à 15% du budget mensuel», constate Serge Maître, le secrétaire général de l'Association française des usagers de banque (Afub). Selon l'association de consommateurs, qui dénonce depuis longtemps ces frais jugés excessifs, les commissions d'intervention pouvaient atteindre jusqu'à 350 euros par mois pour un seul client.

Pour les banques, ces commissions d'intervention rapportent aux ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • neutro le dimanche 21 juil 2013 à 12:54

    A mon avis, cet article est erroné: les agios ne changeront pas mais bien les autres frais (commission d´intervention) qui seront en effet plafonnés à 80 euro par mois.

  • titi18 le samedi 20 juil 2013 à 15:45

    Les banques en ligne sont infiniment moins cher : Carte de paiement gratuit et sans frais lors des retraits, aucun frais de virement sur un autre compte, compte en ligne gratuit, aucun frais de tenue de compte. Sur les 5 dernières années, mes frais se limitent à 0.

  • a.frey le vendredi 19 juil 2013 à 20:59

    Cela ne va-t-il pas inciter les banques à se "débarrasser" gentillement des mauvais clients, de ceux qui ont peu d'argent sur leur compte et qui connaissent souvent des incidents de paiement ?Cette mesure qui paraît généreuse, pénalisera donc encore davantage les petites gens !

  • fxg92 le vendredi 19 juil 2013 à 18:58

    A imagine7 : vous pouvez développer?A Zouta : va payer ta maison ou ta voiture en cash ... reste au moyen age...

  • imozen le vendredi 19 juil 2013 à 17:55

    Mauvaise idée ! si les pénalités des comptes dans le rouge sont plafonnées, les tarifs de tenue de compte vont augmenter : ceux qui ne sont pas dans le rouge vont payer pour ceux qui y sont.Une meilleure idée aurait été de ne pas faire payer de pénalité pour les "petits" découverts : cela aurait donné un peu de tranquillité aux personnes concernées, et aussi cela aurait incité ceux qui ont parfois de "gros" découverts de faire un peu plus attention.

  • imagine7 le vendredi 19 juil 2013 à 14:47

    banquier = V O L E U R !!!

  • zouta le vendredi 19 juil 2013 à 12:47

    il suffit égaliser tout paiement espèce, même recevoir salaire en espèce. les bank ont aucun pouvoir. c'est vous ki a rendu possible aux bank avoir un piège à leur service. aujd c'est tout la société sont piégé. au contraire dans des pays ou des paiement en espèce est monnaie courant.