Banque en ligne : les techniques de fraude les plus répandues

le
0

Face à l'engouement grandissant des Français pour les banques en ligne, les cybercriminels affinent constamment leurs techniques de fraude. Quels sont les procédés les plus courants ?

Le « phishing », une technique toujours très utilisée

Afin de récupérer les données bancaires de leurs victimes, les cybercriminels ont principalement recours au « phishing », ou hameçonnage. Leur technique est simple : ils envoient de faux courriels aux consommateurs en se faisant passer pour leur banque, dans lesquels ils leur demandent de communiquer leurs codes et numéros de carte bancaire, prétextant un problème nécessitant le remplacement de leur carte. L'email renvoie souvent vers un faux site, ressemblant à s'y méprendre au site officiel de la banque.

Les logiciels espions, plus difficiles à détecter

Face à la méfiance grandissante des consommateurs, les pirates ont recours à des techniques plus discrètes pour mettre la main sur leurs données bancaires, qui consistent à infiltrer leur ordinateur à l'aide d'un logiciel malveillant de type cheval de Troie. Une fois installés, ces programmes espions peuvent dérober les mots de passe, enregistrer les touches sur lesquelles appuient les utilisateurs ou encore effectuer des captures d'écran.

De faux sites internet visant les personnes vulnérables

Une autre technique de fraude courante implique la création de faux sites internet par un escroc, laissant penser aux personnes faisant face à des difficultés financières qu'elles peuvent bénéficier de prêts et d'avantages particulièrement attractifs. Afin de pouvoir en profiter, les victimes sont invitées à entrer leurs coordonnées bancaires, récupérées par le cybercriminel.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant