Banque de France : 3,1 milliards à l'État

le
0
Jamais elle n'a autant gagné d'argent que depuis la crise. Elle fait même mieux que la Bundesbank allemande ! Explication de ce fait d'armes.

La Banque de France va apporter 3,121 milliards d'euros à l'État. Pour moitié au titre de l'impôt sur les sociétés 2010 et pour l'autre sous forme d'un dividende à son (unique) actionnaire. C'est infiniment plus qu'au milieu des années 2000. Curieusement, ses résultats d'exploitation ont explosé à partir de 2007, juste au moment où les banques centrales se sont mises à jouer les pompiers de service (voir graphique). On pourra y voir une forme de justice immanente, et la rémunération des aides, parfois très risquées, consenties à la planète finance. Aux États-Unis, la Fed affiche elle aussi des bénéfices historiques, 81,7 milliards de dollars l'an dernier, en phase avec son activisme forcené en faveur de l'économie américaine. Vive la crise ?

Christian Noyer, le gouverneur de la Banque de France, a contesté cette analyse en présentant lundi à la presse le bilan 2010 de sa maison. Il fait observer que la Bundesbank, pourtant 40 % plus importante - le crit

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant