Bankia va indemniser ses petits actionnaires

le
0
BANKIA VA INDEMNISER DES MILLIERS DE PETITS ACTIONNAIRES
BANKIA VA INDEMNISER DES MILLIERS DE PETITS ACTIONNAIRES

MADRID (Reuters) - Bankia a annoncé mercredi qu'elle allait indemniser, pour près de 1,8 milliard d'euros, des milliers de petits porteurs ayant participé à son entrée en Bourse en 2011 et qui avaient perdu leur investissement lors de la nationalisation du groupe bancaire un an plus tard.

Cette décision inattendue pourrait permettre de clore un chapitre embarrassant de l'histoire de l'établissement afin de permettre, à terme, sa privatisation.

Bankia est devenue malgré elle un symbole de la crise bancaire espagnole lors de son sauvetage par l'Etat en 2012 pour 22,5 milliards d'euros, un an seulement après son entrée en Bourse.

La nationalisation avait eu à l'époque pour effet de réduire pratiquement à zéro la valeur des titres détenus par les autres actionnaires, déclenchant de multiples actions en justice.

Le groupe a depuis pu se débarrasser de ses actifs à risque - notamment immobiliers - qui l'avaient menacé de faillite, en les transférant à une structure de défaisance soutenue par l'Etat. Il a parallèlement réduit ses coûts et son exposition au crédit immobilier, ce qui lui a permis d'améliorer ses résultats financiers ces trois dernières années.

Mais les plaintes déposées par des milliers de petits porteurs s'estimant trompés par l'introduction en Bourse de 2011 continuaient de peser sur ses perspectives.

Bankia a précisé mercredi que ses actionnaires minoritaires lui avaient apporté au total 1,855 milliard d'euros de capitaux, dont 255 millions investis dans des titres revendus avant la nationalisation en 2012.

Ces 255 millions pourraient ne pas être concernés par l'indemnisation car les investisseurs concernés ont subi des pertes plus légères, certains ayant même dégagé des plus-values.

Une provision de 1,84 milliard d'euros passée l'an dernier sera suffisante pour couvrir toutes les indemnisations, a précisé la banque.

Elle a ajouté qu'en plus de leur investissement de départ, les actionnaires indemnisés recevraient des intérêts de 1% par an, assurant que les sommes seraient payées dans les 15 jours après le dépôt des demandes.

On ignore toujours en revanche le sort réservé aux investisseurs institutionnels qui avaient souscrit à l'introduction en Bourse à hauteur de plus de 1,2 milliard d'euros, somme qui n'a pas été provisionnée à ce jour.

Plusieurs de ces investisseurs ont également attaqué Bankia en justice mais la plupart des analystes jugent peu probable qu'ils obtiennent gain de cause.

L'Etat espagnol, qui possède 64% du capital de Bankia, doit sortir du capital d'ici la fin 2017.

(Paul Day et Jesus Aguado; Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux