Bank of America-Bénéfice en baisse au T1 avec le trading

le
0
 (Actualisé avec précisions) 
    14 avril (Reuters) - Bank of America  BAC.N , deuxième 
banque des Etats-Unis par les actifs, a fait état jeudi d'une 
baisse de 18% de son bénéfice trimestriel, conséquence de la 
chute des revenus du trading sur les marchés d'actions et 
d'obligations.  
    Son bénéfice net a reculé à 2,22 milliards de dollars (1,97 
milliard d'euros), soit 21 cents par action, sur les trois 
premiers mois de l'année, contre 2,72 milliards (25 
cents/action) un an plus tôt.  
    Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un bénéfice 
par action de 20 cents selon Thomson Reuters I/B/E/S mais il 
n'était pas certain dans l'immédiat que ce consensus puisse être 
comparé au résultat publié.  
    La volatilité provoquée par la chute des cours des matières 
premières et du pétrole, les inquiétudes liées au ralentissement 
de l'économie chinoise et les incertitudes sur l'évolution des 
politiques monétaires ont pesé sur les volumes de transactions 
au premier trimestre, particulièrement en janvier et février.  
    Les revenus tirés par BofA de ses activités de trading 
obligataire, devises et matières premières (FICC) ont ainsi 
diminué de 17,5% à 2,26 milliards de dollars sur janvier-mars et 
son produit net bancaire (PNB) total a fléchi de 6,6% à 19,73 
milliards. 
    L'action Bank of America, qui a perdu 20% de sa valeur sur 
la période, baissait légèrement dans les transactions en 
avant-Bourse après la publication des comptes. Elle avait gagné 
3,9% mercredi dans le sillage des résultats meilleurs qu'attendu 
de JPMorgan Chase & Co  JPM.N , numéro un du secteur aux 
Etats-Unis. 
    BofA a précisé que ses provisions avaient augmenté de 30% au 
premier trimestre à 997 millions de dollars, principalement pour 
couvrir des pertes potentielles sur des prêts au secteur de 
l'énergie, segment dont elle est l'un des leaders aux 
Etats-Unis. Selon une étude de Barclays, 2,3% de l'encours total 
de prêts de BofA concernait le secteur de l'énergie fin 2015. 
    Bank of America a précisé avoir réduit ses dépenses hors 
intérêts de 6,4% au premier trimestre, à 14,82 milliards de 
dollars, grâce entre autres à la baisse des charges liées aux 
créances douteuses du spécialiste du prêt hypothécaire 
Countrywide Financial, racheté en 2008.  
     
 
 (Richa Naidu et Sweta Singh à Bangalore; Marc Angrand pour le 
service français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant