Banier récupère les 75 millions d'euros offerts

le
0
Ce contrat d'asurance vie signé par Liliane Bettencourt pour son ami photographe avait été saisi par la justice.

C'est par lui que tout est arrivé, mais il était presque parvenu à se faire oublier. De tous... à l'exception du juge d'instruction, qui avait discrètement fait saisir une partie des dons offerts par Liliane Bettencourt . François-Marie Banier, l'artiste qui avait suscité la colère de Françoise Bettencourt-Meyer en raison de la grande générosité manifestée par sa mère à l'égard du peintre, a obtenu satisfaction aujourd'hui de la Cour de cassation: les hauts magistrats ont annulé cette décision liquidant une assurance vie de 75 millions à son nom. Car, discrètement, le magistrat Jean-Michel Gentil, qui instruit la tentaculaire affaire Bettencourt, avait chargé l'Agence de recouvrement des avoirs saisis et confisqués (Agrasc) de prendre la main sur le contrat.

Le juge bordelais qui a mis François-Marie Banier en examen pour «abus de faibless...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant