Bangui suspendu au sort de Djotodia

le
0
L'avenir du président centrafricain, Michel Djotodia, était toujours l'objet de tractations au sommet organisé à N'Djamena.

Envoyé spécial à Bangui

Le sort de la Centrafrique se décide au Tchad. Le sommet extraordinaire de la Communauté économique des États d'Afrique centrale qui se tenait à N'Djamena jeudi s'est transformé en fin de journée en une conférence nationale inédite, avec la convocation de tout le personnel politique centrafricain dans la capitale tchadienne. La veille étaient arrivés Michel Djotodia, le président en sursis, Nicolas Tiangaye, son premier ministre sans pouvoir, et Alexandre-Félix Nguendet, président d'un Conseil national de transition qui ne se réunissait plus depuis des mois. Jeudi soir, ce sont les 135 membres de cette assemblée qui ont été, à leur tour, transportés par avion à N'Djamena, sans savoir trop ce que l'on attendait d'eux, ainsi que des représentants de la communauté civile, pour entériner un nouveau chang...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant