Bangladesh : un leader islamiste condamné

le
0
Le chef spirituel du plus grand parti islamiste au Bangladesh a été reconnu coupable de crimes de guerre. Une condamnation politique, selon ses partisans.

C'est une condamnation qui arrive tardivement, mais qui demeure, pour certains, trop légère. Arrêté l'an dernier, Ghulam Azam a été condamné lundi à 90 ans de prison par le «Tribunal international des crimes» (ICT) de Dacca pour des atrocités commises lors de la lutte pour l'indépendance du pays en 1971. Le conflit a fait trois millions de morts, selon les chiffres officiels.

L'accusation a comparé le vieil homme de 90 ans à Adolf Hitler pour son rôle de «guide» dans les massacres lors des neuf mois de la guerre d'indépendance qui a abouti à la naissance du Bangladesh, jusqu'alors province du Pakistan, baptisée Pakistan oriental.

Au nom de l'identité islamique, Ghulam Azam, à l'époque chef du parti islamiste Jamaat-e-Islami, s'opposait à l'indépendance du Bangladesh. Il aurait été le «cerveau» d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant