Bangladesh-Prise d'otages en cours dans un restaurant de Dacca

le
0
 (Actualisé avec citations et précisions) 
    par Serajul Quadir et Sanjeev Miglani 
    DACCA, 2 juillet (Reuters) - Une prise d'otages est en cours 
dans la nuit de vendredi à samedi dans un restaurant du quartier 
diplomatique de Dacca, la capitale du Bangladesh, où un commando 
armé retient une vingtaine de personnes, dont sept Italiens. 
    L'attaque a été revendiquée par l'Etat islamique (EI), qui 
affirme que plus de 20 personnes ont été tuées. La police a pour 
sa part confirmé la mort de deux policiers et fait état d'une 
quinzaine de blessés.   
    Huit ou neuf hommes ont attaqué le restaurant, le Holey 
Artisan, situé dans le quartier chic de Gulshan, aux alentours 
de 21h00 heure locale.  
    Les forces de sécurité essaient de négocier une issue à la 
crise, mais en cas d'échec des négociations, une offensive sera 
lancée pour y mettre fin, et ce possiblement dès l'aube, a dit 
Gowher Rizvi, conseiller de la Première ministre bangladaise, 
Sheikh Hasina. 
    Les assaillants, qui seraient armés de fusils d'assaut et de 
grenades, ont échangé des tirs sporadiques avec la police à 
l'extérieur, quelques heures après le début de l'attaque. 
    Deux ressortissants bangladais sont parvenus à s'échapper du 
restaurant et souffrent de blessures par balle, a dit Mizanur 
Rahman Bhuiyan, du Bataillon d'action rapide de la police, joint 
par téléphone. 
    Sept Italiens sont au nombre des otages, rapporte la 
télévision publique italienne citant l'ambassadeur d'Italie au 
Bangladesh. D'après l'ambassadeur Mario Palma, les sept 
ressortissants italiens sont des hommes d'affaires.  
    "C'est un attentat suicide. Ils veulent mener une opération 
puissante et sanglante et il n'y a pas de place pour la 
négociation", a-t-il estimé. 
    Au ministère italien des Affaires étrangères, une source a 
déclaré qu'un Italien avait réussi à s'échapper. Selon des 
médias italiens, c'est lui qui a dit aux forces de sécurité que 
sept de ses compatriotes se trouvaient toujours à l'intérieur de 
l'établissement. 
    Le ministre des Affaires étrangères, Paolo Gentiloni, s'est 
dit "inquiet pour les Italiens impliqués" et a exprimé sa 
solidarité à leurs familles sur Twitter. Le président du 
conseil, Matteo Renzi, a quitté précipitamment une cérémonie au 
Colisée de Rome pour suivre la situation, apprend-on à son 
cabinet. 
     
    HEURE DE POINTE 
    Selon le conseiller de la Première ministre, l'attaque a 
commencé quand des agents de sécurité locaux ont remarqué 
plusieurs hommes armés à l'extérieur d'un centre de santé. Quand 
les gardes se sont approchés, ces derniers se sont retranchés 
dans le restaurant, qui était à cette heure rempli de clients. 
    Un employé du Holey Artisan qui a réussi à s'échapper a dit 
à la télévision locale que 20 clients se trouvaient à 
l'intérieur à ce moment, et que la plupart étaient des 
ressortissants étrangers. Au total, le restaurant peut recevoir 
environ 25 personnes. Quinze à vingt personnes y travaillaient 
en outre lors de l'attaque, a dit l'employé.  
    Selon un policier présent sur place, les attaquants ont 
lancé des engins explosifs et tiré sur les policiers lors d'une 
première tentative des forces de l'ordre d'y entrer. 
    Les images diffusées à la télévision montrent des policiers 
évacués, le visage et les vêtements en sang. Une foule de 
policiers lourdement armés a été dépêchée dans la rue du 
restaurant. 
    Un habitant se trouvant à proximité a dit qu'il entendait 
encore des tirs sporadiques près de trois heures après le début 
de l'attaque. "C'est le chaos là-bas. Les rues sont bloquées. Il 
y a des dizaines de commandos de la police", raconte cet 
habitant, Tarique Mir. 
    Le département d'Etat américain a confirmé que tous les 
Américains travaillant à la mission américaine étaient 
localisés. 
 
 (Avec Sanjeev Miglani et Krishna Das et Lesley Wroughton à 
Washington; Danielle Rouquié et Julie Carriat pour le service 
français, édité par Henri-Pierre André) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant