Bangladesh : l'industrie textile paiera des indemnités

le
0
Plusieurs enseignes ont finalement confirmé leurs liens avec les ateliers du Rana Plaza qui se sont effondrés. Des multinationales qui ont pourtant signé des codes de conduite censés assurer que leurs produits sont fabriqués dans des conditions responsables et éthiques.

L'industrie textile fait son mea culpa. Deux enseignes se sont engagées lundi à verser des indemnités aux victimes de l'effondrement de l'immeuble Rana Plaza à Dacca, au Bangladesh. L'une des premières à avoir confirmé travailler avec les ateliers de confection détruits, la britannique Primark, a déclaré dans un communiqué que son équipe locale «travaille à la mise en place d'une aide immédiate et durable aux victimes du désastre». Concrètement, le groupe a pris contact avec une ONG locale pour dispenser «des stocks alimentaires d'urgence» aux familles et compte «payer des indemnités», dont le montant n'est pas dévoilé. Ces fonds seront versés aux «enfants qui ont perdu leurs parents», aux «ble...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant