Bangladesh : l'immeuble effondré n'était pas conçu pour des machines

le
0
Bangladesh : l'immeuble effondré n'était pas conçu pour des machines
Bangladesh : l'immeuble effondré n'était pas conçu pour des machines

Le bâtiment qui s'est effondré fin avril au Bangladesh avait été conçu pour abriter un centre commercial et des bureaux, pas des usines textiles, a déclaré son architecte. Masood Reza, un architecte bangladeshi reconnu et professeur à l'université, déclare avoir ressenti «douleur et angoisse» en regardant les images montrant les ouvriers prisonniers des décombres et appelant à l'aide. Son cabinet a conçu le Rana Plaza en 2004 et le plan d'origine comprenait six niveaux et non neuf.

Le bâtiment n'a pas été conçu pour soutenir des poids très importants tels que les machines et les générateurs, installés par les ateliers de confection, a-t-il ajouté. «Lorsque nous avons conçu le bâtiment, le propriétaire et le promoteur ne nous ont jamais dit que les planchers devraient supporter des ateliers de confection, a assuré l'architecte de 42 ans. S'ils nous l'avaient dit, la structure et la conception auraient été différentes, et plus robustes».

Au moins 590 morts

«Nous avons dessiné un bâtiment de six niveaux, avec un demi sous-sol, des centres commerciaux sur les trois premiers niveaux et le reste consacré aux bureaux. Il n'a jamais été question que le bâtiment soit agrandi à neuf ou dix niveaux», ajoute Masood Reza. Pour Mehedi Ahmad Ansary, professeur d'ingénierie civile, ajouter trois étages sans modifier profondément la structure de l'immeuble et y installer des ateliers de confection sont les causes principales de la catastrophe. «J'ai vu les plans d'origine, qui prévoyaient un sous-sol et cinq étages. Ils ont tout simplement ajouté trois autres étages», explique-t-il.

3 000 ouvriers se trouvaient au sein du Rana Plaza lorsqu'il s'est effondré, le 24 avril, provoquant la pire catastrophe industrielle du Bangladesh, deuxième exportateur mondial de textile après la Chine. Le drame a tué 610 personnes, selon le dernier bilan de ce dimanche, après la découverte de 41 nouveaux corps sous les décombres....

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant