Bangladesh-Exécution d'un islamiste pour crimes de guerre en 1971

le
0

DACCA, 11 avril (Reuters) - Un responsable de l'opposition islamiste, Muhammad Kamaruzzaman, a été exécuté samedi au Bangladesh pour des crimes de guerre remontant à la guerre d'indépendance de 1971. Agé de 63 ans, Muhammad Kamaruzzaman, du parti Jamaat-e-Islami, a été pendu à la prison centrale de Dacca, la Cour suprême ayant rejeté son appel contre la condamnation à mort décidée par un tribunal spécial pour génocide et torture contre des civils durant ce conflit. Son parti avait appelé récemment à une grève générale et à des manifestations de protestation contre la sentence. Muhammad Kamaruzzaman n'a pas souhaité demander la grâce présidentielle. "Le gouvernement, de manière très concertée, l'a tué par vengeance politique", a déclaré le dirigeant par intérim du Jamaat-e-Islami, Maqbul Ahmed. Le parti a appelé à une "journée de prières" dimanche à la mémoire de Kamaruzzaman, et à une grève générale pour lundi. Les mesures de sécurité ont été renforcées aux abords de la prison centrale de Dacca. Toutes les voies y menant ont été bouclées et les forces de sécurité patrouillaient dans la capitale. (Serajul Quadir; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant