Bangladesh: 230 ouvriers meurent pour l'industrie textile

le
0
Les ateliers logés dans l'immeuble qui s'est effondré près de la capitale du Bangladesh travaillaient pour des firmes occidentales.

Cinq mois après un accident similaire, plus de 230 ouvriers du textile du Bangladesh, des femmes principalement, sont morts mercredi dans l'effondrement de l'immeuble où ils travaillaient pour de grandes firmes de vêtements occidentales. Alors que les secours et la population de Savar, une ville située à la périphérie de la capitale, ­Dacca, cherchaient, jeudi, à extraire d'autres prisonniers des décombres, le procès des multinationales américaines et européennes de l'habillement a une nouvelle fois été instruit.

L'immeuble de huit étages, Rana ­Plaza, abritait cinq ateliers de confection, et s'est effondré comme un château de cartes à 9 heures. Les images des milliers de personnes rassemblées autour de tonnes de gravats, cherchant souvent à mains nues des survivants, tandis que les familles pleuraient leurs proches décédés ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant