Bangkok en partie paralysée par les manifestants

le
0

EN IMAGES - Les opposants au gouvernement thaïlandais ont promis que l'opération «paralysie» s'intensifierait chaque jour dans la capitale.

Une ville de 12 millions d'habitants en partie «paralysée», des écoles fermées, les quartiers touristiques touchés... Ce lundi, des dizaines -voire des centaines - de milliers de manifestants thaïlandais appelant au départ du premier ministre Yingluck Shinawatra ont bloqué le c½ur de la capitale Bangkok, occupant les sept intersections clés de la capitale. Arborant des T-shirts «Bangkok shutdown» ( «paralysie de Bangkok»), ils ont défilé, une fois de plus, dans une ambiance plutôt festive, mais aussi avec une certaine lassitude, selon certains témoins sur place.

Car depuis des mois, l'ex-premier ministre Thaksin Shinawatra, renversé par un coup d'État en 2006, continue malgré son exil à Dubaï de cristalliser la haine des manifestants. Il est en effet accusé de gouverner à travers sa s½ur, qui n'est autre ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant