Bangkok/Attentat-La police incrimine le trafic d'êtres humains

le
0

BANGKOK, 28 septembre (Reuters) - L'attentat à la bombe qui a fait 20 morts, dont 14 étrangers, en août dans un temple de Bangkok a été commandité par des membres de filières de trafic d'êtres humains, a affirmé lundi la police thaïlandaise. "Nous sommes convaincus que le principal motif de ce crime est la lutte que les autorités thaïlandaises mènent contre les filières de trafic d'être humains", a déclaré lors d'une conférence de presse le chef de la police, Somyot Pumpanmuang. L'attentat du 17 août n'a pas été revendiqué. La piste des musulmans chinois ouïghours a été un moment avancée mais la police thaïlandaise a écarté des motifs politiques ou religieux. Pour la deuxième fois en un mois, Somyot Pumpanmuang a présenté des liasses de billets récupérées par la police, précisant que les auteurs de l'attentat devaient recevoir trois millions de baht (74.000 euros) de leurs commanditaires. Tout en excluant la piste du terrorisme international, Somyot a déclaré que les divisions qui marquent depuis des années la vie politique thaïlandaise avaient peut-être aussi joué un rôle dans ce dossier. Un homme qui aurait aidé les suspects pourrait être impliqué dans des attentats à la bombe en 2010 et 2014, a-t-il ajouté. "Nous ne pouvons pas exclure ce motif politique." La police thaïlandaise a organisé samedi dernier une reconstitution de l'attentat en présence des deux principaux suspects. Selon elle, le premier suspect arrêté, Bilal Mohammed, ou Adem Karadag selon un passeport turc en sa possession, est l'auteur de l'attentat. L'autre suspect, Yusufu Mieraili, est soupçonné d'avoir utilisé un téléphone portable pour faire exploser la bombe dissimulée dans un sac à dos déposé dans le temple par Bilal Mohammed. (Aukkarapon Niyomyat avec Pairat Temphairojana et Panarat Thepgumpanat; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant