Bandes : le fléau sévit dans les campagnes

le
0
Le phénomène des bandes violentes de jeunes délinquants observé jusqu'ici dans les cités fait tâche d'huile en province.

Si l'Ile-de-France demeure la région la plus exposée avec 237 affrontements entre bandes recensés en 2011, les services spécialisés redoutent que le phénomène fasse tache d'huile jusque dans les endroits les plus reculés du territoire. Selon le rapport de la Direction centrale de la sécurité publique, la province a été le berceau de 82 rixes l'année dernière. Le département le plus touché étant la Seine-Maritime, avec une quinzaine de faits, suivi de l'Eure et du Haut-Rhin.

Considéré comme un fléau fleurissant là où se concentre l'habitat social, l'essor des gangs gagne à présent les campagnes. «Des communes, épargnées jusqu'ici, sont confrontées à ce phénomène, observent les policiers de l'Information générale. Ces jeunes prennent pour modèles des bandes des quartiers sensibles de la région francilienne.» «Nombre d'entre eux portent des tenues à l'effigie de leur quartier qu'ils arborent sur leurs blogs, ajoute le rapport. Ces éléments d'identifi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant