BANCO POPOLARE et BPM annoncent des suppressions de postes et des cessions de créances

le
0

(AOF) - Dans le cadre de leur rapprochement, les banques italiennes Banco Popolare et Banca Popolare di Milano (BPM) ont annoncé hier leur intention de fermer 335 agences et de supprimer 1800 postes d’ici 2019. La troisième banque italienne afficherait alors 2 082 agences et environ 23 300 employés. Elles prévoient également d’afficher un bénéfice net, hors éléments exceptionnels, de 1,07 milliard d’euros, en progression de 80% par rapport à 2015.

Cette augmentation sera rendue possible par les 460 millions d'euros de synergies attendues, 320 millions au niveau des coûts et 140 millions en termes de revenus.

Banco Popolare et BPM comptent par ailleurs ramener leur ratio de créances douteuses (leur proportion du total des créances brutes) de 24,8% en 2015 à 17,9% en 2019, en ligne avec la performance des meilleures banques. Cette réduction sera permise par la cession d'au moins 8 milliards d'euros de ces créances. Une nouvelle structure sera par ailleurs créée pour gérer les créances douteuses.

Elles visent enfin un ratio de fonds propres durs de 12,9% en 2019 (contre 12,3% en 2015) dans l'hypothèse d'un objectif de taux de distribution de 40%.

Le directeur général de BPM, Giuseppe Castagna, occupera le même poste au sein de la nouvelle entité.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant