Ban Ki-moon reconnaît l'échec de l'ONU en Syrie

le
0
Le secrétaire général de l'ONU admet que, malgré la présence « apaisante » de quelque 300 observateurs, le risque d'une aggravation du conflit syrien ne cesse de s'accroître.


LE RAPPORT de Ban Ki-moon qui doit être débattu cette semaine au Conseil de sécurité a le mérite d'être lucide. Le secrétaire général de l'ONU y reconnaît que, malgré la présence «apaisante» de quelque 300 observateurs, le risque d'une aggravation du conflit syrien, qui a fait déjà plus de 10 000 morts en quinze mois, ne cesse de s'accroître.

Les forces gouvernementales syriennes s'adonnent toujours à des violations «massives» des droits de l'homme, l'opposition a intensifié ses opérations et contrôle désormais des parts «importantes» de plusieurs villes. Enfin, la présence de «groupes terroristes établis» soupçonnés d'être impliqués dans plusieurs attaques ne peut que faire obstacle à la recherche d'un compromis. «La sophistication et la taille des bombes employées suggèrent un haut degré d'expertise, qui pourrait indiquer que des groupes terroristes se sont installés» dans le pays.

Hostile à la fourniture d'arme à l'opposition

Le rapport ne c

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant