Ban Ki-moon condamne l'attaque contre une école de l'Onu à Gaza

le
1

(Actualisé avec précisions) NATIONS UNIES, 3 août (Reuters) - Le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon a qualifié dimanche le bombardement par l'aviation israélienne d'une école de Gaza gérée par l'UNRWA, l'agence de l'Onu chargée de l'aide aux réfugiés palestiniens, d'acte criminel et d'atrocité morale. Les responsables de cette "violation grossière du droit humanitaire international" devront en répondre, ajoute Ban Ki-moon dans un communiqué. Dix personnes sont mortes dans le bombardement de l'école qui se trouve à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. L'établissement abrite 3.000 personnes ayant fui les combats entre Israël et le Hamas dans l'enclave palestinienne. Il s'agit de la troisième attaque mortelle contre une école des Nations unies abritant des déplacés palestiniens à Gaza depuis le début de l'offensive israélienne contre l'enclave palestinienne le 8 juillet. Ces trois affaires font l'objet d'enquêtes. "Les forces de défense israéliennes ont été informées à plusieurs reprises de la localisation de ces sites", a indiqué le porte-parole de Ban Ki-moon dans un communiqué. "Cette attaque, avec d'autres violations du droit international, doivent faire l'objet d'une enquête sans délai et deux qui en sont responsables devront en répondre. C'est une atrocité morale et un acte criminel", ajoute le communiqué. Ban Ki-moon appelle une fois de plus à la fin des combats, qui ont fait près de 1.800 morts côté palestinien depuis le 8 juillet et 67 morts côté israélien. Il appelle aussi les parties en conflit à discuter des questions de fond liées au conflit dans le cadre des négociations prévues dimanche au Caire. "Cette folie doit cesser", dit le communiqué de l'Onu. (Michelle Nichols; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le lundi 4 aout 2014 à 09:23

    Gesticulations.