Ban Ki-moon appelle au respect des droits des Rohingya en Birmanie

le
0

NAYPYITAW, Birmanie, 13 novembre (Reuters) - Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a rencontré des hauts responsables birmans dans la capitale Naypyitaw et les a exhortés à respecter les droits de la minorité Rohingya. Près de 140.000 des 1,1 million de Rohingya, dont la plupart sont apatrides, restent déplacés depuis les affrontements meurtriers avec des bouddhistes en 2012 dans l'Etat de Rakhine, dans l'ouest de la Birmanie. "J'ai fait part de mon inquiétude pour la population Rohingya, qui souffre de discrimination et de violences", a dit Ban Ki-moon à la presse. "J'appelle au respect des droits de l'homme et de la dignité humaine des populations de l'Etat de Rakhine", a ajouté le secrétaire général, en Birmanie pour participer aux sommets de l'Asean (Association des nations de l'Asie du Sud-Est) et du Forum de l'Asie de l'Est. Les Rohingya sont confrontés à une crise sanitaire depuis que le gouvernement birman a exigé en février dernier de l'ONG Médecins sans frontières (MSF) qu'elle quitte l'Etat de Rakhine. Ban Ki-moon a demandé aux autorités birmanes de garantir l'accès aux populations Rohingya des agences de l'Onu désireuses de leur livrer une aide humanitaire. (Simon Webb; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant