Ban annule une visite au Maroc après ses propos sur le Sahara

le
0
 (Annulation de la visite de Ban Ki-moon) 
    RABAT, 16 mars (Reuters) - Le secrétaire général de l'Onu, 
Ban Ki-moon, a annulé une visite prévue cette année au Maroc, a 
annoncé mercredi son porte-parole, après des propos contestés 
sur le Sahara occidental. 
    Rabat a accusé la semaine dernière Ban Ki-moon d'avoir 
manqué à son devoir de neutralité en utilisant le mot 
"occupation" pour qualifier la présence marocaine au Sahara 
occidental, territoire contrôlé par le royaume chérifien depuis 
1975.   
    Mardi, le gouvernement marocain a informé les Nations unies 
qu'il réduirait les effectifs de la mission de l'Onu au Sahara 
occidental tout en menaçant de se retirer des missions de 
maintien de la paix de l'Onu en réaction aux propos de Ban. 
    Ce dernier s'était rendu il y a une dizaine de jours à 
Tindouf, dans le sud de l'Algérie, pour visiter des camps de 
réfugiés sahraouis dans le cadre des efforts visant à relancer 
des négociations entre le Maroc et le Front Polisario, le 
mouvement qui réclame l'indépendance du Sahara occidental. 
 ID:nL8N16D09F  
    "A la suite des déclarations inacceptables et les actions 
inadmissibles du secrétaire général des Nations unies Ban 
Ki-moon lors de sa récente visite dans la région, le 
gouvernement royal du Maroc a décidé d'une série de mesures avec 
effet immédiat", précise Rabat dans un communiqué diffusé après 
une rencontre entre Ban Ki-moon et le ministre des Affaires 
étrangères marocain. 
    Le gouvernement marocain a précisé qu'il réduirait une bonne 
partie des effectifs de la composante "civile et politique" de 
la mission de l'Onu connue sous l'acronyme Minurso, qu'il 
mettrait un terme à sa contribution volontaire à cette mission 
et qu'il envisageait de retirer les effectifs marocains des 
missions de la paix des Nations unies. 
    Le Maroc a pris le contrôle de la majeure partie du Sahara 
occidental en 1975 lorsque la puissance coloniale, l'Espagne, 
s'en est retirée, ce qui a poussé le Polisario à mener une 
guérilla jusqu'en 1991, année où l'Onu a réussi à obtenir un 
cessez-le-feu et a déployé la Minurso (Mission des Nations unies 
pour l'organisation d'un référendum au Sahara occidental). 
 
 (Aziz El Yaakoubi avec Louis Charbonneau à New York, Benoît Van 
Overstraeten et Nicolas Delame pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant