Bamako : un Malien tire sur un coopérant militaire français

le
0
Un homme se promène à Bamako, devant un monument en l'honneur des Maliens morts pour la France durant la Première Guerre mondiale (photo d'illustration).
Un homme se promène à Bamako, devant un monument en l'honneur des Maliens morts pour la France durant la Première Guerre mondiale (photo d'illustration).

Un homme armé a tiré vendredi matin sur un coopérant militaire français à Bamako, le blessant légèrement à la tête et à l'épaule avant d'être arrêté, a-t-on appris de sources policières et auprès du coopérant blessé. "L'homme qui a tiré sur le coopérant français était embusqué et attendait qu'il sorte de son domicile. Dès qu'il est sorti en voiture, il a tiré sur lui en le blessant légèrement à la tête et à l'épaule", a déclaré un haut responsable de la brigade anti-criminelle de Bamako, avant d'être maîtrisé par la victime, aidée d'un officier malien. Une source policière non malienne a confirmé ces faits et précisé que le tireur avait été "arrêté par les forces de sécurité du Mali". Le coopérant blessé, un capitaine de l'armée française, a confirmé la version des faits rapportés par le haut responsable de la brigade anti-criminelle de Bamako. "Je sortais de ma maison en voiture quand cet homme a tiré sur moi, j'ai été légèrement blessé à la tête et à l'épaule", a-t-il dit. Une source des services maliens de sécurité a affirmé qu'une perquisition avait été effectuée au domicile du tireur, et qu'une "pile de livres religieux" y avait été trouvée.L'acte d'un "déséquilibré"

Selon nos informations, il n'y aurait cependant pas de motif religieux dans cette attaque, qui serait celle d'un "déséquilibré". L'homme, un Malien du Sud renvoyé de Russie, où il était étudiant, pour des raisons de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant