Balotelli offre (enfin) la victoire aux Reds

le
0
Balotelli offre (enfin) la victoire aux Reds
Balotelli offre (enfin) la victoire aux Reds

En Angleterre, le choc de cette 25e journée avait lieu du côté d'Anfield où Liverpool accueillait Tottenham, ce mardi soir. Un choc qui aura tenu toutes ses promesses dans l'intensité et les buts, et qui aura finalement désigné Liverpool comme vainqueur, 3-2.


Liverpool - Tottenham
(3-2)

L. Markovic (14'), S. Gerrard (53'), M. Balotelli (82') pour Liverpool , H. Kane (25'), M. Dembélé (60') pour Tottenham.


Six mois, c'est long. Et pourtant, c'est le temps qu'aura mis Balotelli pour enfin marquer un but en Premier League sous les couleurs de Liverpool. Entré en jeu à la 74e minute de jeu à la place d'un Sturridge revenant de blessure mais déjà devant lui dans la hiérarchie des attaquants, l'Italien n'aura eu besoin que de neuf minutes pour reprendre victorieusement un centre de Lallana et ainsi offrir une précieuse victoire aux Reds. Un but qui fut long à venir, donc, mais un but capital pour la suite du championnat. Balotelli, un homme qui aime briller quand on ne l'attend plus.
Des erreurs pour des buts
Dans un début de match intense mais surtout brouillon, il fallait bien se douter qu'une erreur serait à l'origine de la première vraie action. Et pas besoin d'attendre très longtemps puisqu'à la 9e minute de jeu, la passe en retrait toute foirée de Mason se transforme presque en passe décisive pour Sturridge mais la frappe de l'attaquant anglais est bien trop molle pour réellement inquiéter un Hugo Lloris vigilant. Enfin, pour l'instant. Six minutes plus tard, la frappe croisée de Markovic à l'entrée de la surface n'est guère plus puissante, certes, mais cette fois le portier français se troue complétement et ne peut que constater l'ouverture du score liverpuldienne. Cruel pour celui qui réalisait jusque là un match très correct. Heureusement, quand rien ne va plus, en ce moment, Tottenham peut compter sur Harry Kane. Décalé par Lamela, le jeune attaquant profite de la glissade d'un Mamadou Sakho en galère pour tromper Mignolet à bout portant (24e). 1-1, balle au centre. Au terme d'une première période équilibrée, c'est plutôt logiquement que les deux équipes se séparent quinze minutes sur ce score de parité, même si, pour l'amour du beau geste, tout le monde aurait aimé voir cette superbe talonnade de Sturridge faire trembler les filets et...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant