Balotelli libère Nice

le
0
Balotelli libère Nice
Balotelli libère Nice

En difficulté pendant toute la seconde période, Nice a pu compter sur une fulgurance de Balotelli pour arracher la victoire contre Lorient (2-1). Le Gym reprend la tête de la Ligue 1.

OGC Nice 2-1 FC Lorient

Buts : R.Pereira (11e) et M.Balotelli (86e) pour Nice // B.Moukandjo (61e) pour Lorient

On joue la 86ème minute de jeu. Malmené par des Bretons revanchards, Nice se dirige vers une fin de match sous haute tension. Mais c'était sans compter sur Super Mario. Absent des débats, l'Italien a traversé la rencontre tel un fantôme. Pourtant, la délivrance est venue de son coup de patte. Après une belle séquence niçoise, l'attaquant hérite du cuir et balance une énorme praline dans les cages lorientaises. Un cinquième but en trois matchs suivi d'une première expulsion pour lui. Balo a en effet découvert l'arbitrage français en se faisant expulser pour une légère altercation avec Moreira. L'octobre rouge a bien démarré.

Lecomte maladroit


À Nice, l'heure n'est pas à l'embourgeoisement. Le début de saison en championnat est formidable, mais les déroutes européennes avortent le début d'enflammade constaté. Lucien Favre l'a compris, incitant ses ouailles à fermer "les vannes" défensives afin de retrouver la tête de la Ligue 1, reprise par Monaco la veille. Face à des Merlus requinqués après leur victoire lyonnaise, l'idée s'avère plutôt sage. Après un vibrant hommage rendu à René Marsiglia, décédé la semaine dernière des suites d'un cancer, les locaux prennent le contrôle du jeu, mais se montrent trop imprécis. Les hommes du Morbihan, eux, profitent de la moindre erreur adverse, à l'image d'un Jimmy Cabot intenable sur son côté droit (3e, 8e). Alors que la rencontre s'équilibre, Benjamin Lecomte se rend coupable d'une grossière erreur.

Après un rush dont il a le secret, Pereira décoche une frappe sèche sur le portier breton. Ce dernier se troue et envoie le cuir dans ses propres cages (11e). Encore une fois, la solution est venue des couloirs niçois. Frustré, les Lorientais accaparent enfin la possession du ballon. Les intentions sont bonnes, mais Moukandjo est bien trop esseulé entre les trois centraux azuréens. Le manque de créativité est flagrant. L'entrejeu du Gym, quant à lui, ne montre pas grand-chose. Belhanda, Seri et Bodmer se marchent dessus, tandis que Super Mario marche tout…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant