Balladur : «Notre pays doit retrouver la croissance et l'emploi»

le
4
INTERVIEW - Dans un entretien exclusif au Figaro Magazine , l'ancien premier ministre, qui publie un essai sur le libéralisme, assure qu'il faut réduire les dépenses et qu'«il y a urgence».

LE FIGARO MAGAZINE. -Comment jugez-vous l'orientation de la politique que François Hollande a détaillée dimanche soir sur TF1? Y voyez-vous un tournant?

Édouard BALLADUR. - C'est un choix de société, contraire à celui que je souhaite, il ne permettra de retrouver ni la croissance ni l'emploi. En somme, dans les propos de M. Hollande, on ne voit aucun allégement du poids de l'Etat sur l'économie, au contraire, il s'alourdit. Les impôts augmenteront de plus de vingt milliards, sans compter ceux qui ont augmenté déjà cette année, les dépenses publiques seront réduites de dix milliards, le pouvoir persiste à préférer la hausse des impôts à la baisse des dépenses, alors que c'est tout le contraire qu'il faudrait faire pour stimuler la croissance et l'emploi. Je note que les réformes de structures indispensables pour retrouver la compétitivité ne sont pas précisées. En outre, rien n'est dit sur les moyens d'assurer l'avenir de la zone euro, dont dépend notre pr

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le mercredi 12 sept 2012 à 23:06

    Allé, on va se recoucher maintenant monsieur balladur....il est tard....!

  • M2135936 le mercredi 12 sept 2012 à 17:38

    Monsieur BALLADUR veut réduire les dépenses publiques : première mesure efficace suppression des retraites des politiques et limitation de la retraite des fonctionnaires au SMIC.La retraite des fonctionnaires n'est pas financée.

  • M6437502 le mercredi 12 sept 2012 à 17:34

    Il a raison sur le fond mais ce n'est pas avec des mots que l'on change la situation.

  • duine le mercredi 12 sept 2012 à 17:24

    il est encore vivant celui là...Pour faire des commentaires cela, il peut retourner à la maison de retraite