Balladur : «De nouvelles élections le plus vite possible»

le
0
INTERVIEW - L'ancien premier ministre est favorable à un référendum auprès des parlementaires sur une nouvelle élection du président de l'UMP.

L'ancien premier ministre s'exprime pour la première fois sur la crise de l'UMP.

LE FIGARO. - Malgré la crise dans laquelle elle est embourbée, l'UMP n'a pas été sanctionnée lors des élections partielles. Peut-elle s'installer dans un statu quo?

Édouard BALLADUR. - On ne peut pas s'en tenir au statu quo. Cela signifierait l'instabilité, la crise perpétuelle. La coexistence entre les deux groupes ne serait pas longtemps pacifique, à terme elle conduirait à l'éclatement de l'UMP et à la constitution de deux partis rivaux. Le temps n'est plus aux ravaudages ni à des solutions partielles. Il faut sortir rapidement de cette situation délétère, car c'est de l'existence même de l'UMP qu'il est question.

Y a-t-il un moyen de s'en sortir par le haut?

Il faut procéd...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant